effusio

 

Les cinq derniers artistes de la rubrique Sculpture

Denis Perret-Gentil


Denis Perret-Gentil est né en 1959, diplômé de l'école d'art de Lausanne il pratique la peinture, la gravure et surtout la sculpture. La figure humaine est sa principale source d'inspiration et la céramique l'une de ses techniques favorites. Il crée également des sculptures pour les automates de François Junod. Il a réalisé plusieurs œuvres monumentales dont "le voyage immobile" à Yverdon et l'infirmière de la Source à Lausanne.

Découvrir cet artiste >>

Guillermo Inchaurregui


né en 1957 à Tinogasta, dans le Nord-Ouest de l’Argentine. A la fin de ses études secondaires, il fait une année de Beaux-arts. Il voyage pendant deux ans dans toute l’Argentine et ses pays limitrophes, et a ainsi l’occasion de travailler dans différents domaines. Sa famille s’étant établie entre-temps à Cordoba, c’est là qu’il se lance dans la décoration et la création de mobilier. En 1989, il met la clé sous la porte, et vient découvrir l’Europe. Il visite plusieurs pays avant de s’arrêter en Suisse où il rencontre sa future femme. Ils se marient en 1992. Galère pendant plusieurs années… De 2000 à 2004, il est l’assistant du sculpteur Yves Dana, à Lausanne. En 2003, il s’installe à Chevroux dans l’Ancienne Laiterie et ouvre en 2005 son propre atelier.

http://www.inchaurregui.jepeins.com/

 

Découvrir cet artiste >>

Cecilia Darlivânia


Née à Rio de Janeiro. Après des études d’institutrice elle déménage à João-Pessoa (nord-est du Brésil). Attirée depuis toujours par le domaine artistique elle suit des cours d’art dramatique. En 1997  elle découvre la terre, prend quelques cours, travaille en autodidacte dans l’atelier d’un artiste céramiste. En 1999 elle s’installe à Bercher (VD). Tout en s’occupant de sa famille, elle poursuit ses recherches et sa démarche artistique dans son salon qu’elle transforme en atelier. Elle donne des cours de modelage, s’intéresse au dessin et à la peinture pour parfaire ses connaissances. En 2004 elle trouve un local et y installe son propre atelier. A exposé au Brésil et en Suisse

 

Sortir ce que l’on est d’un bloc de terre,

« mettre la main à la pâte »

L’imprégner de son histoire, de ses origines.

Attendre,

Voir venir le moment,

Sentir

Qu’il ne faut plus rien ajouter

Plus rien enlever

Darli

 

Découvrir cet artiste >>

Carolina Restrepo


Née à Caracas en 1979 dans une famille colombienne, Caracola grandit dans plusieurs pays d’Amérique latine au gré des activités successives de son père, artisan imprimeur et de sa mère styliste. Elle étudie les beaux-arts, les arts appliqués et le design à l’Institut universitaire Talavera, au Venezuela.
Elle travaille parallèlement à son cursus académique en collaboration avec des designers de mode (Erwin Blossfeld, NYC et Eylin Varela, Madrid), réalise et produit un film documentaire et une étude monographique sur l’héritage des signes précolombiens dans le design vénézuélien ainsi que divers clips musicaux.
Diplômée en design et publicité, elle dirige successivement plusieurs agences de communication visuelle, se voit confier la direction artistique de nombreuses revues, locales ou prestigieuses ainsi que de divers évents et festivals. Créatrice indépendante, elle trouve sa place dans les avant-gardes frénétiques des capitales latino-américaines, est amenée à collaborer avec des partenaires variés tels que le Ministère de la Culture du Venezuela et se distingue pour ses illustrations de publications pour enfants.
Co-fondatrice de la compagnie de danse contemporaine Puropie et enseignante à l’Ecole Nationale de Danse, elle construit des travaux visuels posés en équilibre sur la frontière du regard et du mouvement et dans ses recherches personnelles, comme pour prendre distance du folklorisme tant exporté de l’art caribéen, développe un langage minimaliste et urbain qui semble vouloir replacer le rêve et la magie au centre de nos réalités quotidiennes. Ses images, qu’elle qualifie de « résumistes » viennent à force d’épure, réinventer les codes visuels de l’effervescence des villes du Sud et, armées d’une fausse ingénuité, semblent affirmer pour le spectateur le pouvoir onirique comme un combat à mener en toute impertinence dans l’agitation violente et le désordre culturel que sont les tropiques d’aujourd’hui. Elle touche en ce sens à une sorte d’universalité des signes, qui sans avoir l’air d’y toucher, propose un regard neuf et empoigne les travers de notre monde devenu trop étroit et trop représenté.
Ses sculptures paraissent resurgir comme par enchantement de la mémoire des artisans du chiffon et autres marionnettistes de l’âge d’or du réalisme-magique sud-américain. Ces êtres semblent se tenir au milieu de nous de leur propre volonté et leurs traits, à la fois typés et universels viennent nous interpeller et troubler nos représentations du corps et de l’humain sans nous révéler jamais s’ils sont la réminiscence d’un passé mythique et noble, le fruit de rituels occultes et exotiques ou la vision indiscutable d’un avenir magique et apaisé.
Actuellement établie en Suisse, Caracola dirige une agence de graphisme et de communication visuelle et poursuit conjointement ses recherches artistiques au fil de régulières expositions et évents, à titre personnel, ou au sein de plusieurs collectifs, entre Amsterdam, Berlin, Caracas et Londres.
Jacobo de la Cruz
Independant Art Reviews

Découvrir cet artiste >>

Bouchra Ait-Ahmed


Née à Alger le 11 mars 1963.

 

Etablie en Suisse dès 1964, elle poursuit ses études supérieures à Paris.

 

Licenciée en Histoire de l’Art en 1986 à l’Université de Paris I-Sorbonne, Maîtrise de la Philosophie en 1990 à l’Université de Paris X-Nanterre et diplômée de L’ENSBA de Paris en 1991 dans l’atelier de César. A obtenu un atelier d’artiste à la Cité Internationale des Arts de Paris de 1989 à 1990. Elle a complété sa formation par un stage de métal chez Etienne Krähenbühl à Romainmôtiers en 2007.

 

http://www.bait-ahmed.ch/

Découvrir cet artiste >>