effusio

 

Simon Effect

On définit l'effet Simon comme une tendance à répondre en fonction de l'identité non-spatiale de la cible lorsque l'emplacement non-pertinent de la cible correspond à l'emplacement relatif de la réponse. Les recherches faites sur l'effet Simon sont importantes pour la compréhension de l'arrangement spatial stimulus-réponse ainsi qu'au niveau appliqué, en particulier, l'élaboration d'interfaces homme-machine...

 

Né de parents musiciens, Simon développe très vite une attirance particulière pour l'art musical. Après 5 ans de batterie au conservatoire de Neuchâtel, il découvre la musique électronique. Les premières sorties en club étaient dirigées vers des styles très rythmés (drum&bass, techno, detroit, électo-industrielle). 2000: Poussé par l'envie de se retrouver de l'autre côté des platines, il s'offre deux MK2. Une nouvelle passion s'installe dans la vie de Simon : l'art du deejaying ! Les premiers vinyles tournaient principalement autour de la drum&bass, une musique encore en pleine expansion dans ces années. Très vite, il se dirige vers quelque chose de plus léger, tout en gardant des sonorités les plus recherchées. C'est ensuite que les choses s'enchaînent : 2002: Premières soirées minimales open air ; découverte d'une nouvelle ambiance ! 2003: Rencontre avec des djs déjà dans le milieu depuis plusieurs années. J-hell, ELC, Jacqui, Po et MDA deviennent de vrais amis avec lesquels il partage de longs moments de set aux platines, ainsi que de nombreuses soirées organisées dans la région. Depuis cette année, beaucoup de représentations dans les clubs de suisse sous le nom de Sy-Moon. 2005: Lors d'une soirée au Mad, un lien musical et affectif s'établit avec le Canadien Pheek qui décide d'inviter Simon dans son prestigieux label Archipel. A la fin de l'année, muni de ses disques, Simon s'exporte jusqu'a Berlin ! 2006: Après avoir acquis une bonne culture musicale, Simon se met à la composition… Il devient Simon Effect…